Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 1 utilisateur connecté.

Mini Calendrier

l m m j v s d
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 

C'est en introduction au salon Eicma de Milan 2013 que Claudio Domenicali vient de présenter la 3ème génération de Mostro (qui avait déjà fait l'objet de quelques "fuites" cet été). Après le modèle original de 1992 et une importante modernisation en 2008, le Mostro évolue radicalement grâce à un châssis très élaboré en treillis tubulaire "compacté", de conception 3D calquée sur le monocoque type Desmosedici/Panigale (qui fait l'objet de critiques face au manque de résultats en compétition, sans que personne n'ait apporté la preuve que les soucis étaient liés à ce concept architectural) ; cette configuration en tous cas sera largement "suffisante" pour l'usage qui l'attend, et prétend apporter d'importants gains de poids et de rigidité en torsion. Un compromis esquissant une ouverture concrète pour les modèles Compétition !?

"L'esprit de famille" est clairement affiché, avec un réservoir reprenant les attributs et accentuant les traits du modèle original. On peut déplorer que certains détails soient excessivement "travaillés", "sur-designés", ... "japonisés" !?... (bas de ce réservoir, dosseret de selle, bloc optique, platines diverses, ...) ; ils s'inscrivent dans leur époque même s'ils pervertissent encore un peu plus la "fraicheur brute" initiale du roadster de Miguel Galluzzi...

Certains voient dans ce nouveau cocktail de faux-airs de Diavel, la ligne d'échappement et la présence débordante de radiateurs de refroidissement n'y sont sans doute pas étrangers. Mais la position de pilotage reste bel et bien typée Mostro, bien qu'évoluant vers semble-t-il plus de "confort" avec un guidon reculé et une selle rabaissée (et réglable en hauteur).

La motorisation adoptée est le 1198 Testastretta 11° de type Multistrada, un poil assagi et surcouvé d'électronique. Ce n'est pas le premier Desmoquattro à équiper le modèle phare de la marque, mais il s'impose cette fois comme bloc de référence à la place de l'excellent 1100 Evo. "Heureusement" le Mostro d'entrée de gamme reste inchangé en 696 et 796, mais le ver est dans le fruit et on ne sera pas surpris de les voir substitués par le bloc liquide 821 de l'Hypermotard dans le nouveau châssis d'ici quelques temps.

L'équipe de Borgo Panigale s'est visiblement appliquée, lMostro III est apparemment bien né, le concept abouti, grand coup de chapeau les bolonais. Sans douter un instant de la qualité de conception, de production et de finition, ni de l'agrément de prise en main, on déplorera toutefois la fin annoncée du Desmodue... et donc des motos "accessibles". Une nouvelle page vient de se tourner !

(sources : Ducati, MotociclismoGP-onemoto.it, inSella.it, asphalt&rubber, caradisiac, ...)

(photos : Ducati)