Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 1 utilisateur connecté.

  • Olivier

Mini Calendrier

l m m j v s d
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 

À l'issue de la "3ème escale" Compétition DCF de la saison (proposant pour les monocylindres Classic & Supermono, 4 manches de Vitesse et 1 épreuve d'Endurance), un Trophée DCF "Ducati del Tutto Mono" a été décerné au classement Scratch de la seule épreuve (phare) de Haute-Saintonge, les 2h00 d'Endurance "Prout Mono".
Le podium de cette épreuve récompense ainsi :
• 1ers - Philippe Hourdequin / Stéphane Cancela (Ducati 500 / "Open" - 25 points)
• 2nds - Christophe Erbisti / Philippe Ronne (Absaf 500 / "Open" - 20 points)
• 3èmes - Éric Quartier / Philippe Huron (Absaf 500 /"Open" - 16 points)

Félicitations à tous les participants de la Catégorie !!!
Et en particulier au "vrais monos Ducat'", c'est à dire les 250, 350 et 450 comme sortis d'Usine, qui n'ont pas démérité et dont certains se placent non-loin des machines de guerre !!!

(à noter que conformément aux engagements de départ, la nouvelle catégorie "Supermono" n'est pas représentée dans ce classement : les participants de cette catégorie (demandeurs de la formule) participent activement à l'animation des courses, apparaissent au classement Scratch de chaque épreuve, et sont salués par des podiums dédiés sur chaque week-end, mais ils n'entrent pas dans le calcul de ce Trophée dédié à nos antiques monocylindres bolonais et contemporains).

 

Commentaires

Dans le texte "antiques monocylindres ..." et en réalité mono de plus de 500 cc avec à l'avant un frein à disque flottant !

Bref, cela n'enlève rien à la performance des vainqueurs (pour qui j'ai beaucoup de respect) mais pour nos petits 350 avec freins à tambour cette quatrième place au général et ce trophée si convoité qui reste inaccessible a un petit goût d'amertume ...

Bien sportivement

Franck Zielinski

petit goût ! d'amertume d'après mon ami et équipier Franck ; tu parles ! je dirais énorme déception nous pensions que le Trophée serait attribué aux monos classique 450/350 nous avions mal lu l'écho des Conti .
Une sodomie ! serte fort agréable ! mais !!!
Mais avons été comme d'habitude charmé et enchanté de retrouver tout ce "Petit" Monde .
Alors longue-vie au "Prout"
ROLAND

Portrait de Bob

2h à 2 motos c'était une bêtise pour nous! 2 tours de pénalité c'est dur à rattraper. On a roulé comme des cochons pour essayer! L'année prochaine on fera pas la même connerie... Programme 2018, tirage au sort des équipages puis départ de la buvette en slip panthère, passage par les boxes pour s'habiller, sous le contrôle de Roger et poussette. Soyons fous! Merci à tous les participants et surtout revenez sinon le Prout va sauter.

Portrait de Olivier

Olah les Pâquerettistes,
À l'américaine sur 2 heures, c'est certain c'est chaud-patate. Mais ceusses qui ont abandonné ont sans doute regretté de ne pas y être, c'est aussi par le risque d'abandon que tu paies la facture américaine.
C'est certain aussi, confier le Trophée à des Open bien loins des standards de Papy Fabio, tout bons gars soient les troféistes en question, c'est un peu tiré par les cheveux.
La volonté c'est clair, c'est de recentrer les enjeux sur les vraies valeurs de chaque catégorie.
Même si en regardant de près les résultats de l'année, En Gioielli c'est des Carbus qui dominent, et en Bordi' les Tambu' sont plus que bien placés.
Faut rien lâcher, faut y croire, et avec de petits bras mais de grosses ... la victoire est bien meilleure.
Cette année au Prout, la volonté était de recentrer sur l'ADN de la race. S'il y a eu embrouille, vous savez qui fouetter au coin du manège carré... je me suis cogné la distribution des résultats que Jérèm' ne s'est chargé que de mettre en musique... le pauvre bougre n'y est donc pour rien, et c'est bien moi qui mérite d'être fouetté à la courroie de distri' (zut vous carburez encore au couple conique).
L'introduction des Supermono était une demande, ça a permis de garnir le plateau et donc le spectacle sans pour autant truster les podiums... Ça a certes faussé la donne, eux ont été exclus de la course au Trophée, les Open en ont pris l'aspi incognito. On fera mieux à l'avenir, promis, laissons notre méritant cuistot savourer son précieux met.
2 Heures c'est court aussi, on l'a bien imprimé. La formule des deux années précédentes était bien sympa mais pas très viable... Cette année on a essayé une variante dans laquelle il y a du bon et du moins bon.
Même pas grave, en 2018 on rebouère l'affaire, en essayer de garder cette Endurance modernes fraichement introduite en plusse, qui amène aussi sa part de tout bon dont une nouvelle fréquentation de ce bel évènement... Et en essayant de combiner avec de vieilles recettes zémoussées... La nouvelle mixture permettra peut-être un nouveau pas en avant.
En tous cas merci à vous monoïstes, d'avoir joué le jeu malgré une formule un peu moins appétissante et un résultat un peu moins savoureux... Merci les Pâquerettistes de rester fidèles au poste !
La recette 2017 aura amené sa part de leçons, et la suite n'en sera que meilleure.
Forza les zamis... dispo pour causer de tout ça par mail, téléphone, sur le forum ou au manège carré, à l'AGée ou où vous voulez.
Braaaooorrr...